top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurjpotiersophrologue

le déni de grossesse


Le déni de grossesse touche entre 1500 à 3000 femmes par an. Le déni de grossesse désigne le fait d’être enceinte sans avoir conscience de l’être. Dans cette situation, le corps ne présente aucun des signes habituels de la grossesse conduisant la femme, mais aussi son entourage, à l’ignorer. Le déni de grossesse ne concerne pas seulement les jeunes filles mais peut toucher toutes les femmes, quel que soit le milieu socio-professionnel, l’âge, ou le fait d’avoir déjà ou non donné naissance.


On distingue 2 types de dénis de grossesse :

Le déni de grossesse partiel : la grossesse est découverte après le premier trimestre de grossesse mais avant le terme. Le déni de grossesse total : la grossesse n’est découverte qu’au moment de l’accouchement.


Que la femme décide d’élever ou bien confier l’enfant à l’adoption, l’annonce surprise d’une grossesse est toujours un choc pour la elle. La vie de celle-ci se trouve bouleversée en quelques instants. La jeune maman éprouve des difficultés à se connecter avec l’enfant qu’elle n’a pas senti grandir. C’est pourquoi, face à ces troubles de l’attachement, elle peut compter sur la sophrologie après son déni de grossesse. En effet, un sophrologue permet un accompagnement des femmes, avant, pendant et après leurs grossesses.

Mesdames, vous n'êtes pas seules, faites vous accompagner.


Julie Potier - sophrologue

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentarer


bottom of page